EN

Les bassins versants

C'EST QUOI UN BASSIN VERSANT ?

Le bassin versant est défini comme un territoire drainé par un cours d’eau, ainsi que tous ses affluents ; tous s’écoulant vers un même point appelé « exutoire ».

Chacune des gouttes d'eau qui tombent dans le bassin versant atteindra à la fin de son parcours le même exutoire.

Ses limites sont naturelles et non-définies par l’homme (crêtes de montagnes et dénivellations du terrain). Il peut chevaucher différentes provinces, MRC ou municipalité. Un bassin versant est en majeure partie alimenté par les précipitations (neige et pluie).

Figure 1 : Schéma d’un bassin versant.
Source: http://www.rivieremontmorency.com/organisme

 

QUI S'OCCUPE DES BASSINS VERSANTS ?

Il existe 40 organismes de bassin versant (OBV) au Québec qui réalisent chacun un PDE (Plan directeur de l'eau) de leur zone de gestion.

Depuis l’automne 2002, le Québec s’est engagé à promouvoir la gestion intégrée de l’eau par bassin comme priorité dans sa politique nationale. Dans ce but, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la lutte aux Changements climatiques du Québec (MDDELCC) a créé 40 organismes de bassin versant en 2009 qui participent à la protection de la ressource hydrique sur tout le territoire du Québec méridional.

Chaque organisme de bassin  élabore un plan directeur de l’eau (PDE), constitué d’un portrait et d’un diagnostic,  des enjeux et des préoccupations  en matière d’usage et de préservation de l’eau, et d'un plan d'action des projets à élaborer afin de répondre aux problématiques liées à l'eau sur le territoire.

C’est notamment le cas de l’Agence de bassin versant des sept (ABV des 7) qui, depuis 2009, cherche à améliorer la qualité de l’eau à l’échelle des bassins versants de sept rivières : Blanche, Coulonge, Dumoine, Gatineau, Noire, Quyon et une partie de l’Outaouais. Cet organisme représente tous les acteurs liés au milieu aquatique, à la ressource en eau et dont les activités influencent sa qualité. Ceci englobe le secteur municipal, industriel, citoyen, communautaire ou gouvernemental.

Lors de la mise en place du PDE, le gouvernement et les organismes de bassins versants cherchent à sensibiliser et responsabiliser les industries, tout comme les citoyens, au respect et à la protection du milieu aquatique. De par sa structure et son importance environnementale, le bassin versant constitue une importante unité de ressource en eau que l’on cherche à préserver.

 

ET LE FONCTIONNEMENT DES BASSINS VERSANTS ?

Tout comme le climat et la géologie, les interventions de l’humain ont des conséquences importantes sur le bassin versant. En effet, tous les produits utilisés, ou les changements de paysages engendrés par l’agriculture, la construction et l’urbanisation apportent des modifications dans le bassin versant. Ce dernier remplit des fonctions essentielles dans l’environnement. Tout d’abord, il recueille et stocke les eaux (notamment dans les lacs), ce qui en fait un réservoir important. De plus, il permet la circulation de l’eau sous la surface du sol, qui va s’écouler et rejoindre les autres cours d’eau. Il constitue surtout un habitat riche et idéal pour un grand nombre d’espèces de faune et de flore. Le bassin versant est aussi utilisé pour l’être humain qui a su l’exploiter pour s’implanter et créer des emplois, notamment dans le domaine de l’exploitation de l’eau, de production d’hydroélectricité, et de la fabrication du papier.

Un bassin versant correspond à des milliers d'interactions entre la faune, la flore et l'être humain.

De par ses caractéristiques, un bassin versant permet de nombreux et étroits échanges entre ses composantes ; que ce soit la faune, la flore ou l’être humain. Tout changement du territoire peut impliquer une modification de l’écoulement de l’eau, ou un transfert de certains polluants dans les différents compartiments du cycle de l’eau.

Un bassin versant abrite un grand nombre d’écosystèmes, notamment aquatiques. Un écosystème se compose de l’ensemble des organismes vivants, des facteurs environnementaux, physiques et chimiques, et des interactions qui les lient entre eux. Ceci  implique alors la présence d’un grand nombre d’espèces vivantes très diverses. Elles entretiennent des liens étroits entre elles et avec le milieu dans lequel elles vivent : le courant, l’oxygénation, la température, la composition chimique de l’eau et des fonds…

Une pollution dans un cours d'eau ou lac = tout le bassin versant peut en pâtir.

Comme l’exprime le dicton "Les petits ruisseaux font les grandes rivières", dans un bassin versant, les différents cours d’eau sont liés entre eux, à la manière d’un système en toile d’araignée. En effet, chaque cours d’eau se déverse ou en alimente un autre en aval, celui-ci en alimente un autre, etc. De ce fait, à la moindre perturbation en amont du bassin, les conséquences se propagent à tous les cours d’eau en aval. C’est notamment le cas lors de pollution. Si, par exemple, un polluant est déversé dans un lac, il se répand dans les ruisseaux, rivières et fleuves connectés, et peut parvenir jusqu’à l’océan (selon le degré de pollution). Les populations qui exploitent la ressource eau pour leur consommation personnelle seront obligées de la traiter en amont de la pollution ; des traces de polluants pourront être présentes dans l’organisme de certains animaux ou plantes, qui pourront être transmis aux individus qui les consomment. Ces dérèglements peuvent donc mettre en péril toute la chaîne alimentaire, autant pour la vie aquatique que pour la santé de l’être humain. Les activités récréotouristiques (baignade, activités nautiques) peuvent également en pâtir.

Un bassin versant occupe une place capitale dans la survie des écosystèmes : fragile, sa préservation est devenue une préoccupation obligatoire dans le monde d'aujourd'hui. Pour cela, citoyens, industries, gouvernement ont pour devoir d’agir afin de protéger au maximum la richesse qu’il renferme.